Une Mutuelle de santé Communautaire  reste l’un des  moyens les plus efficace et les plus sure  pour l’Etat de pouvoir aider tous les sénégalais en ce qui concerne la santé avec la politique de l’instauration de la couverture maladie universelle (CMU). Et par la même occasion de permettre à la population surtout rurale de pouvoir bénéficier des subventions de l’Etat. Grâce aux mutuelles de santé communautaires la population a la possibilité de s’entre aider à travers les cotisations.

Les mutuelles de santé sont recommandées car les niveaux de couverture et les types de garanties sont plus avantageux et diversifiés que certaines offres des assurances.

Presque 80% de la population n’ont pas accès à une assurance maladie car elles ne sont pas prises en charge par le système de l’Etat. Avec les mutuelles de santé communautaires elles ont la possibilité de prendre en charge leur soin de santé. La plupart de ces citoyens viennent du secteur informel et du monde rural, d’où l’importance de la mutualité considérée comme « l’outil le plus pertinent » afin de pouvoir atteindre toutes les personnes ciblées.

La demande des services de santé de façon générale constitue  aussi une préoccupation majeure. Les Ménages contribuent directement à hauteur de 41%  de la Dépense Nationale de Santé estimée à 308,377 Milliards FCFA en 2008 (source comptes nationaux de la santé de 2006-2008).

Le nombre d’adhérents aux Mutuelles de santé communautaires au Sénégal s’élève à 452.117 en 2014. Mais ce  chiffre est estimé « faible » à cause notamment d’une méconnaissance des mutuelles « qu’il faut aujourd’hui rendre crédible et plus attractive aux yeux des populations » pour les inciter à adhérer. L’objectif du Sénégal dans le domaine sanitaire consiste à relever le taux d’accès aux soins à 75% d’ici 2017.

Caractérisant les principaux acteurs de la mutuelle de santé des enjeux peuvent être  déterminés :

Les populations : l’accès aux soins et préservation de la dignité de la personne ;

L’Etat : la meilleure participation des populations au financement de la santé et stratégie de réduction de la pauvreté ;

Le Ministère de la santé : stratégie de financement de la santé ;

Collectivité locale : stratégie d’inclusion sociale ; système alternatif et durable du financement développement : le financement de santé

Les ONG : la participation des populations à la définition et à la mise en œuvre de projets politiques de la santé (question de la citoyenneté etc.) ;

Les religieux : la réduction des inégalités et la santé ;

Plusieurs éléments ont marqué la mise en place de l’Union Nationale des mutuelles de santé communautaires du Sénégal:

  • La loi sénégalaise 2003 du 04 juin relative aux Mutuelles de Santé
  • Le décret 2009/423 portant application de la loi 2003/14 du 04 juin 2003
  • La création de l’Union Africaine de la Mutualité
  • Le règlement communautaire n° 07/2009/CM/UEMOA qui consacre la Mutualité Sociale
  • L’annonce de la mise en place de l’Organe National la Mutualité Sociale(ONAMS)
  • La mise en œuvre de la CMU à travers le DECAM et les UDAM